Jaguar Type E S1 4.2L – 1967

  • Les prix sont exprimés par jour TTC
  • Disponible
  • Indisponible

Une des plus belles robes de l'histoire de l'automobile, un moteur au souffle prodigieux propulsant la voiture à 240 km/h, le tout pour la moitié du prix d'une Ferrari ! C'est sous la forme d'une véritable gageure qu'apparaît la Type E en 1961. Dépositaire de l'expérience héritée de la compétition à travers les cinq victoires remportées par les Types C et D aux 24 Heures du Mans, elle semble d'autant plus révolutionnaire qu'elle offre un contraste saisissant avec sa devancière, la XK 150.

La Type E est présentée en mars 1961 au Salon de Genève, dont elle constitue la vedette. Le secret ayant été bien gardé, son apparition fait l'effet d'une bombe, provoquant enthousiasme du public et dithyrambes de la presse. « L'excitation des médias était à son comble, nous rappelle la marque, la courte balade offerte aux journalistes faisait tellement fureur que le fondateur de Jaguar, Sir Williams Lyons, s'est rendu compte qu'une seule voiture ne suffisait pas. Il a ordonné à un pilote d'essai de partir immédiatement vers les ateliers de Jaguar à Coventry et de revenir en Suisse, de nuit, au volant d'une autre Type E ». La légende veut également qu'Enzo Ferrari, découvrant la Jaguar Type E pour la première fois, ait déclaré « c'est la plus belle voiture de tous les temps »).

Le succès commercial est immédiat, et la voiture connaîtra une exceptionnelle carrière aux Etats-Unis où elle trouvera l'essentiel de son débouché. Lancée avec le six cylindres de 3,8 litres de la XK 150 S, la Type E reçoit au salon de Londres, en octobre 1964, un bloc réalésé à 4,2 litres. Bénéficiant également d’une boîte de vitesses entièrement synchronisée, elle sera ainsi produite jusqu’en septembre 1968. La série 2 prendra alors le relais.

La sublime anglaise est ainsi : un objet de mythe, de légendes, d'histoires et de souvenirs. La première rencontre avec un tel engin a laissé chez beaucoup un souvenir impérissable. Ses lignes sensuelles et racées lui ont d'ailleurs valu d'être sanctifiée comme un véritable objet d'art : la Type E a une place permanente au MOMA de New-York !

Et plus que tout, elle représente l'Angleterre et les sixities au même titre que le « tea time » et les Beatles…

    Type de location

  • Sans chauffeur : Oui

    Type loueur

  • Professionnel : Oui